En Catalogne comme au Québec : autodétermination !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Fait à Marseille, le 24/12/2009

Dimanche 13 décembre, de l’autre côté des Pyrénées, les Catalans ont été appelés à participer à un référendum symbolique sur l’avenir de la Catalogne. A la question « Êtes-vous favorable à ce que la Catalogne soit une Etat souverain, social et démocratique, intégré dans l’Union européenne ?” 94,71% des votants ont répondu « oui ». Alors que certains estiment le taux de participation à 30% faible, Régions et Peuples Solidaires (R&PS), fédération des partis politiques régionalistes et autonomistes se félicite du résultat et constate que le résultat du scrutin, organisé dans des conditions parfois précaires, n’est guère plus bas que pour les Européennes en France (40%)

Le nouveau statut d’autonomie, pourtant approuvé à 88% par les Députés de la Generalitat (Parlement de Catalogne) en septembre 2005 puis six mois après par le Parlement espagnol à 55% n’a toujours pas été reconnu par Madrid. La démarche, pourtant des plus démocratiques, accorderait à la Catalogne le statut de Nation et renforcerait les compétences de la Generalitat tout en lui reconnaissant le droit à l’autodétermination.

La mobilisation forte du Peuple Catalan de dimanche dernier, doit permettre désormais à l’Espagne d’accélérer le processus de dévolution des pouvoirs à Barcelone.

A travers le soutien à l’initiative de la Catalogne, R&PS, réaffirme en accord avec la charte des Nations Unies, le droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce principe élémentaire de la Démocratie appliqué en Irlande du Nord vis-à-vis de la Grande-Bretagne depuis 1993 ou au Québec vis-à-vis du Canada depuis les années 80 doit s’appliquer en Europe par la voie de l’élargissement interne de celle-ci avec des statuts adaptés à la situation de chaque peuple.

R&PS œuvre en effet pour que dans un cadre européen, tous les Peuples de l’Hexagone (Alsaciens, Basques, Bretons, Catalans, Corses, Occitans et Savoyards) puissent bénéficier d’une administration à compétences étendues qui leur soit propre.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »